Un petit mot sur le comportement du portefeuille permanent

Les actions se valorisent au rythme des profits des entreprises, qui dépendent étroitement de la croissance économique. À cette pente, s'ajoute une prime de risque qui contrebalance la volatilité des marchés d'actions. Ce qui correspond, toujours sur longue période, à un rendement nominal de l'ordre de 6 ou 8 % auquel s'ajoute le rendement sur dividende compris entre 2 % et 3 %. On retrouve ainsi une rentabilité de long terme de 9 % à 11 %. Il est bon de se fixer un objectif supérieur de 15 % par an. Cela permet de doubler son capital tous les 5 ans, ce qui est très bien



Il n’y a pas de secret, en terme de placement ou d’investissement les seuls actifs pouvant obtenir un rendement dans les deux chiffres sont les actions des pays émergents. « L'indice MSCI Marchés émergents pourrait offrir un rendement annuel de 11 % à 12 %. Toutefois, la prudence s'impose car ce rendement supérieur reflète la volatilité et les risques plus importants associés aux placements dans ces marchés ».

Pour ce qui est de notre portefeuille

Le pauvre, à peine 6 mois d’existence et il a déjà connu un « Black Swan », événement imprévisible et qui fait plonger les cours de l’ensemble des places boursières (Japon) avec un titre pourtant considéré comme le numéro un mondial, qui coule à pic avec exagération (NOKIA) et la récente correction (crise des dettes souveraines). Vous en conviendrez, l’apprentissage est féroce. Nous perdons 4.64% sur un mois. C’est la première fois que le portefeuille accuse un repli. Il faut dire que nous entamons la septième semaine consécutive de baisse sur les marchés.

ALSTOM, qu’on ne présente plus, publiera aussi son CA semestriel le 19. Je m’attends à un carnet de commande solide mais là, encore, dans un tel contexte économique, il me paraît périlleux d’effectuer des anticipations, sur l’activité ou … sur les cours de bourse !
Les cours d’ALSTOM dessinent actuellement un canal haussier CT (en violet). Le titre en a d’ailleurs profité vendredi pour rebondir sur la base de ce canal. Un nouveau passage des 25 devrait nous donner un premier objectif de 26,5. Jeudi sera décidément une journée chargé car PIERRE ET VACANCES publiera son CA T3. Ce sera certainement l’occasion d’affiner ses perspectives 2012. Le titre a atteint un nouveau plus bas annuel vendredi …

Il y aura encore les biotechs US à avoir dans le collimateur cette semaine. Après les boosts (dont certains parmi vous ont largement profité ;-) ), de CATALYST PHARMA (0,575 -> 0,88) ou d’OPEXA THERAPEUTICS (0,37 -> 0,67 en cours) on surveillera de près CYTOKINETICS, ASPENBIO PHARMA, CYCLACEL et AVI BIOPHARMA.
- jouer le support des 11,5 sur GROUPE STERIA
- jouer le support des 33,5 sur SOPRA
- jouer le support des 1,65 sur DERICHEBOURG
- ASD sur AVENIR TELECOM au-dessus des 0,5 Je rappelle que j’utilise les ASD en cours de séance et que je me refuse qu’ils se déclenchent dès l’ouverture (ce qui signifie que l’ASD a été placé la veille).
Le titre SEQUANA n’en finit plus de tomber … tant mieux, le rebond sera d’autant plus violent ! ;-) Il est encore trop tôt pour revenir dessus, le titre ayant encore touché un plus bas historique ce vendredi … qui plus est, dans un marché qui rebondissait fortement …

Le spécialiste du matériel de manutention MANITOU publiera son CA du T2 (et par conséquent son CA semestriel), jeudi 19 juillet après clôture. Je m’attends à un CA en croissance mais la société pourrait avoir souffert d’une croissance moins importante que prévu lors du T2, notamment aux Etats-Unis et ceci pour le reste de l’année. Je pense néanmoins me positionner sur le titre en cas d’augmentations de volumes. Le jour de la publication, on n’oubliera pas d’avoir dans le collimateur HAULOTTE qui suit souvent les comportements de MANITOU
La publication du CA du T2 l’équipementier automobile PLASTIC OMNIUM fera office de test très important pour le secteur. Cela devrait en effet nous donner une bonne idée de la résistance de ce secteur qui pourrait être tiré par la solidité du marché automobile allemand. Un PW ne serait cependant pas une grosse surprise. Je pense qu’une simple confirmation des perspectives 2012 pourrait faire rebondir la valeur. Le titre FAURECIA devrait encore souffrir des déboires de PEUGEOT et du catastrophisme ambiant attisé par les politicards et autres syndicats. Je pense que FAURECIA devrait avoir assez bien résisté mais cela ne suffira peut-être pas à faire revenir les investisseurs à revenir dessus. On sera fixé sur FAURECIA, la semaine prochaine.